Proposition de « Tribulations », tribulations excentriques cristallisant de la richesse mentale pour les citoyens

sans titre 1

Je propose ici les « Tribulations », afin de former des tribus de passionnés par le bonheur des rencontres, principal vecteur de bonheur, de sublimation des émotions, d’amour et de canopée mentale.

Ce sont des possibilités de dérogations, de éhontement et de dérèglementations localisées.

Parfois géographique, parfois épisodique, parfois sensuelle, parfois existentielle, parfois onctueuse (tendresse et grâce du corps couleur crème), mais toujours dans le sens d’une intimité et d’une Canopée mentale retrouvée.

Des récupérations d’’abords’ majoritairement positifs, de principe de base positif, mais imperfectibles genre l’exhibitionnisme qui est aussi une intimité découverte. Une excentricité telle que tel jour, répondre obligatoirement lorsque dans le RER, le voisin d’en face nous demande ce qu’est l’intimité.

 

Comment peut-on en vivre une telle excentricité au pays des Gaulois Réfractaires ? Des réactions qui iraient de affreuse à moulue, à moulée, de type standard en France. Car intuitivement, c’est la majorité qui reste intuitivement à voter Sirkis, Mylène Farmer, Mickaël Jackson ou Gainsbourg. La vie, ce n’est pas que oui et non et peut-être, c’est surtout, pour un être évolué, satire et poivre et sel. Intuitivement aussi, on sent qu’il y a un malaise qui camoufle la vérité sur les pensées et les besoins des enfants.

Citation : « Elle avait juste un ennui : C’était de comprendre les jours de pluie ». Nikola Sirkis.

 

Exemples de questionnement que peut proposer le ‘Sage à Questions’, genre présentateur de journal télé, chaque semaine tournante :

1.    N’y a-t-il pas une occultation nationale sur les véritables pensées érotiques des enfants, et leur style ?

2.    Qu’est-ce que l’intimité ?

3.    On se moque du « Gaulois Réfractaire » de Macron. Mais quel est le principal défaut du Français ?

4.    Ne croyez-vous pas que les stations « Spoke », courantes en banlieue, mériteraient quand-même la reconnaissance de leur maîtrise de l’organisation déjà organisationnelle ?

5.    L’amour, le cœur, l’altruisme est le plus important. Et ensuite ?

6.    Est-ce l’interdit pur qui tente, ou de sentir ses limites, ou de se générer des turbulences, ou chercher des accès à des penchants critiquables ?

7.    Où en est la justification des penchants critiquables ?

8.    L’honnêteté est-elle révolue ? Ou y a-t-il une justification supérieure à l’honnêteté ?

9.    Qu’est-ce qu’un principe ?

10.  Qu’est-ce qu’être humain ? Est-ce un principe universalisable ?

11.  Qu’est-ce que le plaisir, l’envie, le désir ?

12.  Y a-t-il des mondes très au courant qu’une sangle c’est limité par la taille et la pression, en principe ?

13.  Y a-t-il un fond à la mise au courant ? Page après page, quelles sont les limites ?

14.  Y a-t-il des traces de vie experte, espiègle ou Archimède en ce monde ?

15.  On parle de sexualité enfantine. Mais n’y en a-t-il pas toujours un beaucoup plus grand, à cet âge-là, ne serait-ce qu’en complaisance ?

16.  Où sont les vils, les perfides, les excentriques, les grenouilles de bénitier, les pipelettes à notre époque ?

17.  Qui est dans la naze, et à quel moment ?

18.  La moyenne est au milieu. Mais alors, comment peut-on avoir au-dessus de la moyenne ?

19.  Comment voit-on bien les abstraction, dans la vie ?

20.  Si on y réfléchit, un DJ… C’est juste du vent ?

21.  Ne pensez-vous pas qu’il soit intoxiquant qu’avec le langage des messages incorporés, on nous pousse à écouter non pas nous mais les copeaux sortis de la bouche de spécialistes ?

22.  Pouvez-vous citer une véritable raison de tentation listées par Frédéric Decréquy ?

23.  Pouvez-vous citer un véritable effet de la grâce du corps listés par Frédéric Decréquy ?

24.  Inventer une blague à deux degrés, même si elle n’est pas marrante.

25.  Faire croire à une histoire avec un élément évidemment faux, et le faire reconnaître.

26.  Demander si l’interlocuteur connaît la suite de la chanson.

27.  Pour les enfants et adolescents : Inventer une histoire qui faillit être triste, et qui juste à temps se finit bien.

28.  Chanter des chansons de Nikola Sirkis.

 

 

Exemples de Tribulations physiques, tirés du Brain-Storming « Où est leur place dans cet impasse » du livre « Le mécanicien adroit des Premières Lunes Gauches » page 305 :

29.  Créer un poste de « Sage Questionneur » à charge personnifiée, qui aura pour mission de désigner les excentricités cristallisant du sens.

30.  Créer des jours à question, où on devrait tenter de discuter avec son voisin de palier ou de RER d’une question précise. Voir ci-dessus.

 

31.  Créer des musées d’art vivant, où l’on peut discuter avec les protagonistes.

32.  Créer des musées d’art licencieux et subversif classés par touché psychologique, dont certaines images pédophiles. La version précédente a été prise négativement, c’est dommage. Il peut effectivement parfois exister des divergences conceptuelles entre la version abstraite, planifiée, et la version concrète. Pourtant, c’est une bonne manière de déstresser le public et de le rendre capable de désigner ce qui est vraiment vil.

33.  Pouvoir créer des colonies de vacances un peu moins règlementées que d’autres sur le plan sexuel, pour parents désireux d’envoyer leurs enfants dans de tels centres, étiquetés.

34.  Créer des lieux où les naturistes côtoient les textiles.

35.  Créer des lieux où les naturistes peuvent se caresser librement. Finalement, après courte réflexion, c’est impossible, ce ne peut pas être du tout naturel.

36.  Créer des lieux où les naturistes peuvent faire l’amour librement.

37.  Créer une ville où l’on peut se caresser librement, sans avoir peur de l’autre.

38.  Proposer un badge où il est proposé de discuter avec son voisin de transport.

39.  Proposer un badge où les discussions sont libres de tout sujet choquant.

40.  Proposer un badge avec lequel il est interdit de plaisanter sur le sexe, il faut en discuter pour s’en procurer une émotion.

41.  Proposer un badge avec lequel il fait bon livrer son intimité en discutant.

42.  Proposer et autoriser les entreprises à prendre pour devise d’inciter leurs employés à mettre sur leurs ordinateurs des images de fonds imaginatives, qui mettent en valeur le respect aventureux total des contrat. Attention de ne pas se laisser entraîner par l’attendu.

43.  Créer une ville où la multigamie est autorisée, où chaque femme peut avoir deux ou trois maris et chaque homme deux ou trois femmes chacun.

44.  Créer une ville où il est coutumier d’être très proche l’un de l’autre afin de se procurer des émotions.

45.  Proposer un badge avec lequel il est coutumier de réfléchir aux œuvres naturistes, de nu ou érotiques.

46.  Proposer un badge avec lequel il est coutumier de réfléchir aux œuvres procurant la meilleure émotion, la plus forte.

47.  Proposer un badge avec lequel il est coutumier de réfléchir aux œuvres enrichissantes.

48.  Créer des festivals où l’on compare les comportements.

49.  Créer des lieux où les enfants peuvent s’ébattre complètement librement nus.

50.  Des familles pourraient demander l’autorisation de pouvoir présenter des œuvres sexuelles dignes d’intérêt à leurs enfants, en instruisant avec dossier le parcours qu’elles prévoient.

51.  Informer les enfants qu’ils peuvent entrer dans des panels de test d’activité érotique enfantine.

52.  Des journées où pour se délier des interdictions morales bêtes, on s’oblige à mettre en image de fond sur son ordinateur des images naturistes dont d’enfants, les plus belles qui soient en tout cas.

53.  Organisation étatique d’un site gratuit avec téléphone et questionnaires de personnalité mettant en relation des gens ayant besoin l’un de l’autre, ou ayant besoin d’aide, d’amour, de passion. Pas besoin de l’état pour ça, c’est déjà fait.

54.  Donner la réception téléphonique d’appels de personnes en détresse psychologique qui le désirent à des personnes honnêtes de la vie de tous les jours, en disant bien qu’il ne faut pas se formaliser à ce qui peut être dit, avec notation pour privilégier les meilleurs.

55.  Contrairement à un principe reconnu, je pense qu'il est bon de 
s'inviter dans le lit des autres, en famille.

56.  Tout ceci sans perturbations ni commerce, sans heurt ni couleuvre ni défiguration.

 

En l’état, il faut l’avouer, c’est encore beaucoup une ébauche rêveuse, qui nécessite de se confronter par étapes au réel, pour imposer les contraintes réelles, mais aussi imposer le substrat transformé de la perspicacité de son élaboration, et des idées renouvelées à partir de la réalité. Il y a la vision optimale abstraite, rêvée et factorisée, la vision optimale fonctionnelle réalisable, et la vision optimale réalisable contrôlable.

Il serait primordial de conserver le principe de synergie de départ qui permet d’aborder les thématiques ignorées ou même parfois occultées de la vie de tous les jours, qui auraient résiduellement quand-même un sens à priori sain.

Bien qu’il soit évident que certaines soient surtout faites pour être édictées, et lancer un débat qui permettrait d’en arriver à des émissions qui, en abordant intelligemment des sujets oubliés, permettent de recouvrer l’intégrité de la réflexion normale de tout homme, de tout islamiste, vous qui vous êtes plaint comme moi que l’esprit réfractaire est un défaut principal de la France visible (pas des Français, cela ne représente pas la majorité).

Et pousser à mener enfin des études prototypales non bloquées en partant dans le bon sens.

Et des émissions avec délivrance d’exemples, de démonstrations visuelles, de décodages actifs, qui permettraient un jugement valide.

Vous pouvez consulter le livre pour comprendre la problématique de ces thématiques taboues.

 

Le fait de jouer avec les émotions est un vecteur libérateur de l’esprit réfractaire et négociateur, dont on sait que c’est le principal problème de la France, bien que cela attise les tensions au début.

De toutes façons, on voit bien avec les états terroristes qu’il n’y a pas de limite à l’esprit réfractaire, à leur lutte sans limite contre l’intimité, ceci est la meilleure façon de lutter contre lui. Il faut désamorcer cette affaire de « LED » qui s’allument lorsque les connecteurs d’intimité claquent sur le socle des autres.

Vous remarquerez que les tribulations associés aux émotions pour enfant ne vont que dans le sens de l’envie de l’enfant avec l’accord des parents, sans adulte, sans invasivité, dans le sens positif démontré dans mon livre.

Print | posted on Friday, March 8, 2019 3:51 AM

Feedback

No comments posted yet.

Your comment:





 
Please add 2 and 2 and type the answer here:

Copyright © Frédéric Decréquy

Design by Bartosz Brzezinski

Design by Phil Haack Based On A Design By Bartosz Brzezinski