L'hydrogène (sous forme d'éthanol ou autre) plutôt que la voiture électrique

La lutte contre les énergies fossiles est vitale, mais l’hydrogène peut être vue comme une énergie intermédiaire : L’hydrogène recrée du CO2 en roulant, et juste de l’eau. Il est facile à recharger (non pas le moteur à fusion nucléaire de Retour vers le Futur, comme aiment à nous expliquer les journalistes quand on leur parle d’hydrogène).

On a voulu s’en éloigner alors que le CO2, en ville, tous les humains en rejettent aussi, ça ne fait rien. Il n’y a aucun rapport entre le CO2 et la bulle de chaleur des villes. On confond les pollutions. Il existe des bus à gaz qui ne rejettent que de l’eau et du CO2, c’est donc un gaz de carbone et d’hydrogène comme il faudrait générer avec l’électrolyse, de l’éthanol. Y a-t-il un moyen d’en produire à partir d’hydrogène et de carbone distincts ?

Les voitures qui explosent, ce n’est pas dans les films américains, c’est dans Cobra en Allemagne et aussi les voitures à hydrogène. C’est là où les autorités auraient dû investir. Et des parkings sécurisés, car si on n’en veut pas, c’est aussi que les parkings souterrains l’interdisent, travaillons par exemple ce sujet. Je crois que le gaz de ces bus, l’éthanol, est beaucoup moins explosif que l’hydrogène pur. Qu’en est-il dans ce cas pour la voiture ?

Il s’agit de la générer par électrolyse, qui libère de l’oxygène et génère de l’hydrogène, il y a de 10% à 20% de perte d’énergie lors de la transformation selon plusieurs articles d’Internet, est-ce vraiment beaucoup, puis le convertir en éthanol. Comme l’électricité, ce serait une énergie intermédiaire, réalisée à partir d’une autre énergie, qui au moins permet de ne rejeter rien de négatif en ville. Et, pourquoi pas, le générer à partir d’une énergie de base non fossile. A noter, on entend en ce moment parler d’une voiture à hydrogène chez Toyota, qui construit ses voitures beaucoup en France.

La voiture électrique a tellement de défauts qui ne seront forcément jamais résolus que la solution n’est pas là. J’ai lu dans Science & Vie une étude connue qui indique que les voitures diesel récentes émettent presque autant de particules fines que les voitures à essence, le pot catalytique était ce qui a été inventé pour lutter contre elles, et ça marche bien.

Si on augmente le prix du diesel, seuls les suiveurs iront s’acheter une voiture électrique, qui ne marche qu’en ville, dont les batteries s’usent vite et coutent très cher. Les enfants doivent-ils dormir dans la voiture pendant qu’elle se recharge ? Renault va rembourser l’hôtel ? Ce sera la voiture de Madame la voiture à essence ? Au contraire d’une batterie normale à l’acide, l’acide étant un composant qu’on trouve partout, puisque tous les produits qu’on trouve dans le monde sont soit acides, soit basiques, une batterie de voiture complètement électrique est très polluante. Et on n’inventera jamais la machine perpétuelle, l’électricité vient de quelque part.

Au contraire, le CO2 n’a pas besoin d’être déporté hors des villes. C’est la chaleur et les polluants qui font la pollution des villes, le CO2, il y en a déjà 1/3 dans l’air, partout, c’est comme l’eau qui ne s’use pas d’une année sur l’autre, le CO2 ne pollue que l’oxygène de l’ensemble de la planète globalement, à ce que je sache, c’est à cause de lui que Mars est si froid. Oui, ça, lui, on peut dire que c’est de l’écologie de planète, mais pas de la ville.

Essayons de développer ou bien les transports en voiture automatique, afin de réaliser des containers à personne, de quoi faire en sorte que les voitures se rechargent automatiquement, seules, ou la location de batteries automatiquement amovibles et protégées.

Ou de baisser le prix de l’essence, ou plutôt de transférer les taxes afin de contrôler plutôt les achats de voiture, pas en faisant payer pendant des années des personnes pauvres qui viennent déjà de s’acheter une voiture ou un tracteur, beaucoup de tracteurs sont à Diesel, ce qui déportera au contraire le moment où ils pourront s’en racheter. Et chacun connaît plusieurs de ces arguments massue.

Les provinciaux (je laisse tomber l’expression « les gilets jaunes »), sont fâchés parce que d’un côté on les taxe, et de l’autre…

… On parle de fermer des gares (alors le bus, mais la SNCF vient de revendre sa ligne de bus, ça aurait pourtant été intéressant les billets communs train-bus avec sa super-application, qu’ont rejeté les parlementaires pour la concurrence train-train). Et les bus sont pris dans les bouchons de certaines villes (faire des gares-gares relais de centre-ville ?)

… L’état n’a pas stoppé à temps un système communiste de numérus clausus de docteurs, qui comme tout système communiste, est plus lourd que le naturel. Il faut aller chercher loin de chez soi le docteur, en voiture, en train, en bus, toutes les villes n’ont pas encore mis en place les points polyvalents, la télémédecine n’existe pas vraiment pour l’instant, la Poste cherche à fermer des bureaux de poste, les petits commerces partent…

… Pareil pour l’école, le lycée, la piscine, la librairie, le restaurant, le cinéma, la fête, la proximité des amis, se faire des contacts, chaque docteur, l’hôpital à la limite.

… Tout ceci n’est que dépense supplémentaire en essence pour cause d’absence de lutte efficace contre les causes de cette dépense ; ça choque.

… Et pour le télétravail, la télémédecine, le télé-internet, il n’y en a pas des masses dans les campagnes qui aient forcément à la fois la 4G et une box… A cette époque où on leur dit que tout est numérique, où on leur dit que c’est même le danger, à l’époque où on ne peut pas s’en passer.

… Pourtant, ce serait là la véritable source de la résolution épisodique fréquente d’une majorité de nécessité de se déplacer, ou de participer à la vie nationale. Ce serait là le véritable outil pour se sentir visible, pour ne pas être seul.

Les agriculteurs ne s’en sortaient plus, le reste des provinciaux étaient à la limite aussi, pour peu d’avoir besoin de deux voitures, ou ayant un chômeur à charge… Même à Paris, le SMIC ne suffit pas.

Print | posted on Friday, March 8, 2019 3:24 AM

Feedback

No comments posted yet.

Your comment:





 
Please add 2 and 5 and type the answer here:

Copyright © Frédéric Decréquy

Design by Bartosz Brzezinski

Design by Phil Haack Based On A Design By Bartosz Brzezinski